En attendant que ce soit fini

Muzeodrome #61

Salut à tou·te·s,

Bienvenue dans Muzeodrome, l’infolettre inspirante qui vous plonge dans la créativité des musées et des espaces d’expositions.

En ces temps étranges et incertains, voici plusieurs choses qui valent la peine d'être partagées avec vous cette semaine :

1) L’homme qui attend 👨🪑😷⌛

J'ai offert les moufles de Bernie comme cadeau il y a quelques années. Elles sont fabriquées à partir de pulls en laine recyclée et doublées de molleton (produit à partir de bouteilles en plastique recyclées)”. Jen Ellis - alias @vtawesomeness

Le 20 janvier 2021, une très attachante photographie du sénateur états-unien Bernie Sanders est devenue extrêmement virale en ligne, suscitant rapidement des milliers de mèmes dans les médias sociaux. Vous n’avez certainement pas échappé à ceux-ci.

Le jour de l'investiture de Joe Biden, 46e président des États-Unis, le photojournaliste Brendan Smialowski réalise une prise de vue rapide et très simple par rapport à ses travaux souvent très composés. La photographie présente Bernie Sanders assis sur une chaise ordinaire portant un masque chirurgical, sa parka kaki habituelle ainsi que de grosses moufles.

J'étais juste assis là, essayant de me tenir chaud et faisant attention à ce qui se passait”.
a déclaré le sénateur du Vermont, quelques jours plus tard dans un interview accordée à l’émission télévisée "Late Night with Seth Meyers" (NBC)

Le torrent d’images a débuté par un simple tweet reprenant la photo de Brendan Smialowski avec le message "Ça aurait pu être un e-mail" (“This could’ve been an email”) - un tweet publié par d’Ashley Smalls (@AshleyKSmalls), spécialiste des médias sociaux et doctorante en philosophie à la Penn State University :

"Quand j'ai vu la photo de Bernie, il m'a fait penser à moi au fond d'une réunion, en attendant que ce soit fini". Ashley Smalls à CNBC

Ce n’est pas la première fois que Bernie Sanders fait l’objet d’une diffusion mémétique. Mais ici, le phénomène est devenu global. Bien entendu, le mème a principalement été utilisé pour le fun mais pas uniquement. Ainsi, le premier ministre canadien Justin Trudeau s'en est servi pour inviter les personnes a ne pas voyager et à rester chez eux. Le mème a été mobilisé par les musées pour souligner la très (et trop) longue attente avant leurs réouvertures ► voir par exemple : le MoPOP (USA), le Frye Art Museum (USA), le Science Museum of Minnesota (USA), le Teylers Museum (NL), le Museum für Kunst und Gewerbe Hamburg (DE), le Musée Stewart Museum (CA), le Chronographe (FR), la Piscine (FR)… Alors qu’en France, on se prépare à un nouveau confinement rendant l’ouverture des lieux culturels plus qu’improbable dans les prochaines semaines.

La photo de Bernie Sanders dispose d’une signification politique sous-jacente. Dans le faste de l’investiture, Bernie Sanders est l’homme simple, “pas vraiment préoccupés par les questions de mode”, qui travaille sur le temps long pour des idées progressistes. Son slogan de campagne : “Not me. Us.” (“Pas moi. Nous”). Le 21 janvier 2021, alors que des mèmes à son image déferlaient dans les internets, celui-ci tweetait : “Amazon ne veut pas que ses travailleurs forment un syndicat parce que les travailleurs syndiqués ont : des salaires plus élevés - de meilleurs avantages - plus de contrôle sur leur vie. Si les travailleurs d'Amazon en Alabama votent pour former un syndicat, cela profitera à tous les travailleurs d'Amérique”. ou encore “La moitié des travailleurs américains vivent au jour le jour, et des millions d'entre eux gagnent des salaires de misère. Avec le contrôle démocratique de la Maison Blanche, du Sénat et de la Chambre, nous devons faire passer le salaire minimum à un salaire de subsistance à 15 dollars de l'heure. Aucunes excuses.

Sur la dimension politique de ce mème, je vous invite à lire l’article (en Anglais) publié le 22 janvier 2021 par Naomi Klein dans The Intercept_ : “La signification des moufles : Cinq possibilités”. Un article sous-titré : “Le pouvoir symbolique de la vieille paire de moufles de Bernie était l'œuvre du "nous" qui est dans "Pas moi, nous".

Note : profitant du phénomène, la boutique en ligne du sénateur a lancé un sweatshirt à l'effigie du mème. Le stock complet du sweatshirt a été vendu en quelques heures pour la bonne cause - la totalité des recettes de cette vente étant reversée à Meals on Wheels Vermont, une association qui livre des repas à domicile aux personnes qui ne sont pas en mesure de les acheter ou de les préparer.

2) Vous ne l’avez pas encore vu ! 👁️👁️

Les cinq musées du Science Museum Group - SMG - (Grande Bretagne) disposent d’une très vaste collection commune. Une importante partie du site web du SMG est consacrée à cette collection. L’onglet ‘Objets et histoires’ (Objects and stories) permet de l’explorer “au-delà du musée” et de découvrir “les histoires fascinantes qui se cachent derrière les plus petits objets”. Chaque mois, au fil de la numérisation continue, des centaines de nouvelles photographies s'ajoutent à cette collection en ligne :

100·000 objets incroyables ont désormais une photographie en ligne, la collection en ligne reçoit régulièrement 100·000 vues chaque mois et nous venons d'enregistrer 3·000·000 de visiteurs depuis le lancement du site fin 2016.” Will Stanley, responsable de la communication de la collection du Science Museum Group (7 janvier 2021)

Le SMG travaille avec ardeur pour améliorer sa collection en ligne. Les années précédentes, le groupe avait publié plusieurs outils numériques pour faciliter l’exploration de celle-ci ou pour favoriser la sérendipité dans celle-ci (Museum in a Tab, Random Object Generator, What the machine saw…). Des projets qui s’inscrivent dans les objectifs d’une stratégie numérique ambitieuse centrée sur les publics.

Pour marquer le passage à plus 100·000 objets en ligne accompagnés d’une photographie, le SMG a lancé un outil surprenant :

Alors que nous numérisons notre vaste collection, Never Been Seen vous montre un objet intéressant qui n'a jamais été vu en ligne auparavant.@sciencemuseum (17 janvier 2021)

“Chaque fois que vous actualisez cette page web, un objet n'ayant jamais été vu est affiché, ce qui fait de vous la toute première personne à le voir.”

L’objectif de Never Been Seen est principalement de dévoiler des objets récemment photographiés. L’objet mystérieux à découvrir est tout d’abord présenté sous la forme de gros pixels - pour être le premier à le voir, il suffit de cliquer.

thesciencemuseum.github.io/never-been-seen/

Ce projet remarquable souligne que les bonnes idées sont souvent les plus simples.

Note : Le code source de Never Been Seen est disponible dans le compte GitHub du directeur du numérique de l’institution : John Stack (comme ceux des précédents projets).

/via @ElisaGravil

3) Covid-19, l’exposition ? 🦠🏛️

Le dimanche 27 décembre 2020, Mauricette, 78 ans, a été la première Française vaccinée contre le/la Covid-19. De l’autre coté de Manche, c’est Margaret Keenan, 90 ans, qui fut la première anglaise à être vaccinée contre le/la Covid-19. Cette vaccination effectuée le 8 décembre 2020 fut aussi la première au monde après la période de test du vaccin développé par l'américain Pfizer et l'allemand BioNTech.

Le flacon vide et la seringue de l'historique immunisation de Margaret vont maintenant rejoindre la collection du Science Museum Group, un point fort de notre important projet de collecte de COVID-19.Natasha McEnroe (responsable des collections de Médecine) - 14 décembre 2020

De nombreux autres objets ont été collecté par le groupe de cinq musées anglais : prototypes médicaux, appareils d’assistance respiratoire, analyseurs de tests, affiches "Stay home" (“Restez chez vous”), masques fait maison, créations artistiques réalisées pendant la crise sanitaire… Le Science Museum Group - SMG - conserve l'une des plus importantes collections mondiales de science, de technologie, d'ingénierie et de médecine. Le SMG a très vite identifié que la pandémie allait “entraîner d'énormes changements sociaux, dont les répercussions se feront sentir pendant des années”.
Sa “collecte COVID-19” a commencé en mars 2020.

En réponse à la pandémie COVID-19, nos conservateurs font des recherches actives et sensibles sur les histoires et identifient les objets à collecter au nom de la nation.
(Science Museum Group)

La collecte est toujours en cours et présente un grand nombre de défis (dont la collecte d’objets à la durée de vie éphémère). À la réouverture des musées anglais, il est probable qu’une partie de cette collecte soit exposée. D’ailleurs initialement, il était prévu qu’au début de l'année 2021, le flacon historique soit présenté avec une chronologie des principaux objets de l'histoire de la vaccination. L’évolution de la pandémie en a décidé autrement.

Note : très engagé dans la lutte contre le/la Covid-19, le Science Museum de Londres prévoit de rejoindre courant février le mouvement des musées convertis en centres de vaccination.

4) Flashs et retours ⚡🌐

Vous les avez peut-être ratées, Muzeodrome a compilé ces informations pour vous :

  • Bonjour à tous… Je m'appelle Louise, je serai votre guide… Ensemble, nous allons découvrir quels étaient les rites, les traditions et les coutumes de ce qu'on appelait autrefois les restaurants. Cette activité sociale aujourd'hui totalement disparue”. Dans une vidéo humoristique de quatre minutes, Topito présente ce que pourrait être un Musée des Restaurants, si ceux-ci disparaissaient totalement suite à la pandémie.

  • Il a 20 ans, le 15 janvier 2001, Jimmy Wales et Larry Sanger lançait Wikipédia, une encyclopédie en ligne où chaque internautes pouvait créer et modifier des articles. A l’époque, l’idée paraissait totalement folle par rapport aux encyclopédies existantes (quelles soient de papier ou multimédia - comme Encarta de Microsoft). Quelques années plus tard, Wikipédia est devenue incontournable - elle est l'encyclopédie la plus fournie et la plus consultée au monde…

  • Le numéro 558 du "Journal des Arts" (8 janvier 2021) titrait sur sa couverture “Le NUMÉRIQUE - 'personnalité' de l'année". Dans ce numéro, un article signé par Ingrid Dubach-Lemainque était consacré à la numérisation des œuvres d’art comme nouvel horizon des musées (article dans lequel j'interviens brièvement).

~ ~ ~ ~ ~

👉 Si vous aimez ce numéro, signifiez le en cliquant sur le 💜 (ci-dessous ou ci-dessus).

👀 Depuis le n°45 de Muzeodrome, Ada Hop dessine les couvertures de l’infolettre.

👉 Si vous découvrez cette infolettre, abonnez-vous pour ne pas manquer les prochains numéros.

💪 Pour soutenir le projet, il vous suffit de recommander l’infolettre à un·e ami·e et de l’inviter à s’abonner. Cette démarche simple et gratuite aide beaucoup le projet.

Share

🙏 Prenez soin de vous - Restez connecté - Restez chez vous.

A tout soudain,

Omer Pesquer { https://omer.mobi/ }

Ps : Merci à @dr_kouk pour sa relecture de ce numéro et des précédents.

Loading more posts…