Appuyez sur le bouton.

Muzeodrome #26

Salut à tou·te·s,

Bienvenue dans Muzeodrome, l’infolettre inspirante qui vous plonge dans la créativité des musées et des espaces d’expositions.

👉 J'ai publié le premier numéro de Muzeodrome le lundi 4 novembre 2019. Lundi prochain, l'infolettre fêtera ses 6 mois d'existence. Au moment où j'écris ces lignes vous êtes plus de 949 abonné·e·s à celle-ci. Ce serait formidable si pour le 4 mai 2020, ce nombre dépasse les 1000. Pour que ceci devienne une réalité, rien de plus simple, il vous suffit de recommander Muzeodrome à un·e ami·e et de l’inviter à s’abonner.

~ ~ ~ ~ ~

En ces temps étranges et incertains, voici cinq choses qui valent la peine d'être partagées avec vous cette semaine :

1) Le musée bricolé 🏛️✂️

Les musées, que nous ne pouvons plus visiter en ce moment, nous manquent ! Alors que faire ? Pourquoi pas bricoler chez soi avec les moyens du bord des choses qui nous rappelleraient l'environnement d'une exposition. Quelques exemples nous défrichent le chemin.

J'espère que ces exemples sauront vous inspirer. Muzeodrome attend vos réalisations de musées bricolés et vous propose le hashtag #MuséeBricolé.

/Merci @Suprbo

2) Échange d'images animées 🖼️🎞️🔗

En ces temps de confinement, il est notable que nous avons, toutes et tous, plus envie de faire que de consommer. La fabrique de GIF animé gagne chaque jour plus d'adeptes. J'ai interrogé Damien Petermann, doctorant en Géographie à Lyon 3 et passionné par le patrimoine, sur sa pratique.

"J’ai créé mon premier gif à l’occasion d’un atelier organisé par Numelyo à Lyon, le 30 septembre 2017 (celui-ci n'était pas terrible, je débutais complètement !). Depuis, j’en ai réalisé sept autres... La création de gifs animés à partir d’images patrimoniales est avant tout la réunion de plusieurs centres d’intérêt personnels. Il s’agit d’une activité ludique, qui me permet de découvrir des œuvres du domaine public en naviguant sur les portails web de collections numérisées et de progresser dans la retouche d’images / l’animation 2D à mon rythme, sans pression. Personnellement, je soutiens fortement l’ouverture des collections patrimoniales (open content) et suis favorable à une meilleure reconnaissance du domaine public. Les gifs animés sont une forme de remix qui permet de faire connaître et valoriser ces documents anciens sous un angle décalé, tout en constituant une nouvelle forme de médiation/communication numérique, en particulier sur les réseaux sociaux, ce que certains Glam ont bien compris. Depuis 2017, je participe chaque année au concours GIF IT UP porté par Europeana, qui est sans doute l’initiative culturelle la plus aboutie dans ce domaine. Certaines images fixes se prêtent vraiment à une mise en mouvement : c’est le cas par exemple de mon dernier gif réalisé à partir d’une estampe sur le thème de la Mort. J’ai utilisé pour la première fois un nouveau logiciel, Construct, qui permet de créer des jeux vidéo en 2D. J’ai tenu à expliquer dans un fil Twitter l’intérêt de cet outil, car il me semble important de montrer que la création de gif est à la portée de tous, même si ça prend du temps selon la complexité de l’animation. Désormais, la prochaine étape pour moi est l’ouverture d’un blog sur mes gifs animés réalisés à partir du domaine public. À suivre..."

Note : GIF signifie "Graphics Interchange Format" > soit en français "format d'échange d'images"

3) Croisements en ligne 🧬🦕🏛️

Développé par Nintendo, le jeu video de simulation de vie "Animal Crossing [AC]: New Horizons" est sorti le 20 mars 2020 (uniquement pour la console Nintendo Switch). Ce jeu, cinquième opus d'une série, dont le premier est sorti au Japon en 2001, fait principalement appel à la curiosité du joueur "du fait d'une trame narrative minimale qui laisse le champ libre à celui-ci". Du coté des musées, plusieurs initiatives ont mis en lumière les possibilités de ce jeu en période de confinement. A commencer par le Muséum d’Angers qui organise des visites virtuelles dans celui-ci. De son coté, le Getty Museum a développé un module pour insérer dans le jeu des images carrées d'œuvres d'art en très basses définitions. J'ai demandé à Alyx Taounza-Jeminet, chargée de projet numérique en bibliothèque après un master de l’École du Louvre et un de l’École nationale des chartes, de nous éclairer sur la place du musée dans le jeu. “L’esthétique et l’aspect ludique propres à Nintendo permettent de faire le pont entre un univers de fantaisie et notre monde pour n’en filtrer que ce qu’il y a de plus beau. Contrairement aux personnages, les collections sont ultra réalistes, renvoient aux merveilles du réel [...] Le musée dans AC fait partie du paysage depuis toujours. Il correspond à une mécanique commune aux jeux-vidéo : pousser à continuer à jouer pour atteindre un niveau de complétude [...]  Suivant les îles que l’on visite en multijoueur, les collections peuvent être différemment complétées. Toutefois, hors de rares propositions de professionnel·les, l’expérience sociale du musée est pour beaucoup celle d’une recherche d’un cadre esthétique pour un rendez-vous virtuel entre ami·es”. J'ai ensuite demandé à Alyx s'il était possible de dépasser les cadres mis en place par Nintendo : “C’est aux professionnel·les qui le souhaitent de trouver comment jouer, contourner et dénoncer ses contraintes pour proposer un discours pertinent et engageant sur la nature des musées”.

Note : Pour prolonger les réflexions d'Alyx Taounza-Jeminet, je vous invite à lire l'article du Smithsonian Mag consacré aux interventions de l'artiste Shing Yin Khor dans le jeu.

4) Secouer et agir 🎬⏺️

Le 23 avril 2020 dans un article riche en exemples  intitulé “Now Virtual and in Video, Museum Websites Shake Off the Dust”, Jason Farago (alias @jsf), critique d'art du New York Times, va au delà de ce que le titre de l'article semble suggérer.

Le critique revient tout d'abord sur l'extraordinaire fréquentation des sites web de musées en cette période de confinement ; une fréquentation parfois multipliée par dix ou plus. Ensuite, il attaque les visites virtuelles qui souhaitent, sans y parvenir, “reproduire en ligne l'expérience exacte d'une visite en personne” (Il est particulièrement cinglant avec celles proposées par Google Arts & Culture > “Vous êtes là, pendant une minute”). Puis, il souligne l'importance de la diversité des approches numériques et la nécessité de proposer aux visiteurs des accès multiples aux collections en ligne. En définitive, Jason Farago met en avant ce qu'il identifie comme le meilleur choix pour les musées en ligne : la vidéo. Puis, il conclut son article par un vibrant appel à l'action: “Jetez vos rêves de Réalité Virtuelle, dépensez 100 dollars pour un microphone et un stabilisateur, appuyez sur le bouton d'enregistrement de votre smartphone et parlez-nous directement”.

Je ne peux que valider cet appel à l'action. Un bon accompagnement (formations, coaching), une attention constante aux productions existantes et une pratique continue permettent de produire des contenus pertinents (qu'ils soient en vidéo ou sous d'autres formes). 

5) Flashs du #ConfinementMuséeURL ⚡🌐

Vous les avez peut-être manquées, Muzeodrome a compilé ces informations pour vous: // Alors que les jours de confinement défilent, le Musée de Cluny propose un thread pour garder le moral // Le Mucem lance une collecte participative d'objets du confinement // Le podcast “Bulle d'Art” a testé Prisme 7, “le jeu vidéo arty du Centre Pompidou” // “Ma femme déteste quand je travaille à la maison”. C’est Banksy qui le dit et l’artiste britannique nous montre pourquoi ! // Avec 5-Minute Crafts, le défi #tussenkunstenquarantaine parait si facile ! La version complète de la vidéo (plus de 13 minutes) propose dans sa seconde partie plein d’astuces pour réaliser vos photos // Le podcast, le “sens de la visite” vous amène à la rencontre du faussaire de génie Guy Ribes (73 ans) // Et toujours beaucoup de propositions intéressantes à suivre avec le hashtag #ConfinementMuséeURL //

~ ~ ~ ~ ~

🙏 Prenez soin de vous - Restez connecté - Restez chez vous.

👉 Si vous lisez cette infolettre pour la première fois, je vous invite à vous inscrire ici.

A tout soudain pour un prochain numéro,

Omer Pesquer { https://omer.mobi/