Vers d'autres numériques

Muzeodrome #68

Salut à tou·te·s,

Bienvenue dans Muzeodrome, l’infolettre inspirante qui vous plonge dans la créativité des musées et des espaces d’expositions.

Voici plusieurs choses qui valent la peine d'être partagées avec vous cette semaine :



1) Ouvrir d’autres numériques 👨‍🚀🔣

J’ai été cordialement invité par Ewa Maczek à donner mon “point de vue” dans un article publié dans “La lettre de l’Ocim” (l’Office de coopération et d’information muséales).

Mes objectifs lors de l’écriture de cet article intitulé “Ouvrir d’autres numériques“ étaient de questionner la place du numérique dans les institutions muséales et d’ouvrir de nouvelles perspectives (La lettre de l’Ocim n°194 - mars-avril 2021 - p54 > p56).

Je serais très reconnaissant d’avoir vos retours sur cet article.

Leave a comment

Extrait :

”Les musées ne peuvent plus rester neutres sur le plan du numérique. Ils devraient faire des choix et s'engager vers des modèles souhaitables de sociétés futures. Pour y arriver, de sérieuses distances devront être prises avec les géants du web qui imposent leurs plateformes, leurs algorithmes, leurs modèles et leurs calendriers pour satisfaire leurs énormes appétits économiques. Loin des compétitions sur le temps court qui favorisent la captation d'information couplée au détournement de l'attention, d'autres chemins peuvent être expérimentés.”

Dans les mois à venir, je vais arpenter les "chemins de traverse" à la recherche de ces “autres numériques”. Pour suivre mes explorations, j’ajoute dès aujourd’hui dans mon site une section spécifique.

👉 omer.mobi/notes/autres-numeriques

Note 1 : La thématique du numéro 194 de la revue professionnelle de l’Ocim est “prendre soin des publics”.

Note 2 : Le lien entre l’image de couverture de ce numéro et les “autres numériques” vous sera plus clair une fois l’article lu ;-)


2) Dans le bon sens ↗️👂

Jérémie Thomas, 40 ans, 15 ans d'expérience dans le marché de l'art (Galerie Enrico Navarra / Art Paris / Ora Ito)”. Depuis plusieurs mois, je souhaitais interviewé Jérémie Thomas à propos de son projet “Sens de la visite”. Il a fallu attendre ce numéro 68 de Muzeodrome pour que cela soit chose faite.

"Sens de la visite", c'est quoi ?

C'est le podcast qui écoute et partage vos histoires de l'art.

👉 www.podcastics.com/podcast/sens-de-la-visite/

"Vos" histoires de l'art, c'est une façon de m'adresser à tous pour parler d'art, aux néophytes ou aux experts, au public ou aux équipes des musées, aux artistes (ou au faussaire...)... Ce qui m'intéresse, c'est votre rapport à l'art, votre passion, votre goût, pour un/e artiste, une œuvre, un musée. Je veux partager ces histoires car ce sont elles qui m'ont reconnecté à l'art, goût que j'avais un peu perdu en travaillant dans le marché de l'art...  Et l'objectif est de donner envie et confiance au plus grand nombre d'aller au musée et dans n'importe quel lieu où l'art s'expose.

Pourquoi le média podcast ?

Parce que le podcast permet de se déplacer, d'enregistrer "in situ", et de faire entendre l'intimité, la sincérité, et l'instant parfois magique d'une rencontre. Donner à entendre (un témoignage) pour donner envie d'aller voir (une œuvre ou un musée).

Je garde la même trame pour chaque épisode: une conversation enregistrée devant une œuvre, au musée, dans un atelier, etc... et une introduction pour contextualiser et expliquer ma rencontre. 

Tu publies "Sens de la visite" depuis septembre 2019, qu'en en as-tu retiré ? Quels sont les retours de tes auditrices et auditeurs ?

J'ai réalisé assez rapidement la diversité aussi bien sociale que générationnelle des auditeurs/rices qui écoutent le podcast. Et du coup, il y a autant de personnalités différentes devant le micro, que de l'autre côté des enceintes... Et c'est ce que je voulais, créer un territoire où les gens se retrouvent, grâce à l'art. J'ai beaucoup de retours aussi d'auditeurs/rices qui me parlent de leur attachement aux personnes interviewées, une fois l'épisode écouté.

Comment envisages-tu les évolutions de "Sens de la visite" ?

Dans peu de temps, je vais passer à une étape supérieure: le financement participatif pour continuer à produire le podcast, de façon encore plus professionnelle et développer des idées nouvelles qui demandent un peu plus de moyens.

Ensuite, je pense que le futur des musées réside notamment dans sa capacité à écouter son public, alors je commence à collaborer avec eux pour leur produire un contenu audio à la fois outil de médiation et de communication: capter la parole du public et la vie du musée pour susciter l'intérêt d'un nouveau visitorat. 

Si tu devais recommander un seul épisode pour faire découvrir "Sens de la visite", ce serait lequel ? Et pourquoi ?

Choc esthétique devant la Pie de Claude Monet", car c'est le premier déjà, et parce que le témoignage de Sophie représente parfaitement ce que j'ai voulu transmettre avec ce podcast: simplicité et sincérité. Et puis, il permet d'entendre l'ambiance du Musée d'Orsay, en fond sonore, et en ce moment, çà fait du bien de réécouter ce qui fait aussi l'identité d'un musée: les bruits de pas, le brouhaha, les confidences... Et il y a aussi l’épisode du Faussaire évidemment…

Un autre podcast à conseiller aux lectrices et lecteurs de Muzeodrome ?

Difficile d'en choisir un évidemment, mais j'aime beaucoup le podcast "Enchères on Air", créé par Adélaïde Stéphan, c'est le podcast de l'Hôtel Drouot et une plongée dans le monde des ventes aux enchères. Bien produit et avec des intervenant·es de qualité, qui permettent de comprendre ce qui se passe avant et après une vente.

Note : pour allez plus loin, je vous recommande les entretiens accordés par Jérémie Thomas à Artistik Rezo et CulturezVous.


3) Une archive graphique de la pandémie 📏🚫

Affiches, panneaux, marquages au sol - le projet participatif anglais twometregraphics.co.uk se propose d’être une archive graphique de la pandémie.

D’autres collectes sont en cours (comme celle lancée en 2020 par NEMO - Network of European Museum Organisations - Muzeodrome n°33). Il est prévisible que d’autres sites web présentant ces repaires visuels, témoignages de la pandémie, voient le jour.

/via Nicolas Loubet.


4) Ping-Pong (suite) 🖼️➡️🧩


Dans le numéro 43 de Muzeodrome, je vous ai déjà parlé d’"ArtLens AI : Share Your View", un singulier outil d'exploration des collections du Cleveland Museum of Art (États-Unis).

Grâce à l'apprentissage automatique et au moteur de similarité vectorielle Milvus (en Open Source), “Share Your View” détecte les similitudes de formes, de textures, de couleurs et de sujets pour faire correspondre instantanément l'image téléchargée par l'utilisateur à une œuvre d'art de la collection numérique du musée

Dans un compte-rendu, Design I/O, qui a co-conçu cet outil, revient sur le projet et souligne tout l’intérêt en période de pandémie des connexions ludiques pour maintenir le lien entre le musée et ses publics.

Face aux fermetures de musées et à la perte générale d'espaces communs permettant d'être curieux, de collaborer et d'apprendre, le concept “Share Your View” relie l'expérience isolée de la quarantaine à l'esprit de ruche large et hétérogène qu'est l'art et l'histoire de l'art.

Une fois que la crise sanitaire actuelle sera terminée, il est fort probable que l’intérêt des publics pour des connexions ludiques se prolonge.

Note : le Cleveland Museum of Art a rouvert ses portes depuis les 18 janvier 2021.

~ ~ ~ ~ ~

👉 Si vous aimez ce numéro, signifiez le en cliquant sur un des 💙 (ci-dessous ou ci-dessus).

👀 Depuis le n°45 de Muzeodrome, Ada Hop dessine les couvertures de l’infolettre.

👉 Pour soutenir le projet, il vous suffit de recommander l’infolettre à un·e ami·e et de l’inviter à s’abonner. Une démarche simple et gratuite qui aide beaucoup le projet.

Share Muzeodrome

👉 Si vous découvrez cette infolettre aujourd'hui, abonnez-vous pour ne pas manquer les prochains numéros.

🙏 Prenez soin de vous - Restez connecté

A tout soudain,

Omer Pesquer { https://omer.mobi/ }

Ps : Merci à @dr_kouk pour sa relecture de ce numéro et des précédents.